Taratata ne meurt jamais

taratataUne émission de télévision qui s’arrête, ça fait partie de la routine dans un paysage audiovisuel où tout est éphémère.
Une bonne émission de télévision qui s’arrête, c’est déjà plus rare.
Quant il s’agit du seul programme consacré aux performances musicales live, cela devient carrément embêtant.

 

Taratata s’arrête et, oui, cela pose un sacré problème.

Car Taratata n’est justement pas une émission comme les autres. C’est un repère à la fois pour ses téléspectateurs et pour les artistes eux-mêmes.
Aux premiers, elle garantit des prestations inédites d’artistes connus ou pas encore, des performances originales, des duos ou des reprises qu’ils ne verront ni n’entendront ailleurs.
Aux seconds, elle assure une mise en valeur de leur travail grâce à une réalisation et une qualité techniques rarement proposées à la télévision (ce qui explique d’ailleurs son succès auprès des artistes internationaux).
Le tout dans une ambiance conviviale à laquelle son animateur Nagui n’est en rien étranger.

Mais voilà, le temps de la disette est venu et le groupe France Télévisions qui la diffuse depuis tant d’années, est contraint à un important plan d’économies.

On comprendra qu’il y ait des choix à faire, moins que ceux-ci se soient arrêtés sur le programme musical auxquels artistes, amateurs et grand public sont le plus attachés.

Si vous voulez avoir un aperçu de cet attachement des artistes, allez faire un tour sur le compte Twitter de Nagui qui relaie les messages de soutien reçus.
Pour témoigner de celui des télespectateurs, il y a cette pétition qui connait un véritable succès et que vous pouvez vous empresser de signer : http://www.change.org/taratata

Parmi les commentaires des signataires, nombreux sont ceux à ne pas comprendre l’argument de l’audimat insuffisant alors que l’émission n’est diffusée qu’à partir de 0h30.

Si l’on considère en effet que le sort des émissions culturelles ne devrait pas être dépendant du seul audimat, pourquoi France Télévisions n’a-t-elle jamais donné à Taratata un horaire de diffusion à la hauteur de l’investissement que représente son coût de production ? L’investissement ne serait-il pas alors plus intéressant ?

Plutôt que de sacrifier un mythe populaire, et si l’engagement du service public c’était la diffusion en première partie de soirée ?

Sur son compte Twitter, le directeur des programmes de France Télévisions Bruno Patino, promet un nouveau magazine musical trois fois par mois (comme il en existe ailleurs) ainsi qu’un live de 80 minutes une fois par mois (un artiste par mois donc). Outre le peu d’artistes qui pourront s’exprimer en live, il est fort à parier qu’il faudra compter sans les artistes internationaux que Taratata réussissait si bien à faire venir.

Taratata est mort une première fois en 2000 pour les mêmes raisons comptables avant de revenir 5 ans plus tard. Si, l’année de ses 20 ans, France Télévisions ne revient pas sur sa décision de l’arrêter, espérons que Nagui ait encore le courage de la ressuciter dans un avenir proche.

En attendant, elle vit encore ici : http://www.mytaratata.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s