31 décembre 2012 : les voeux du Président de la République

Chères Françaises, cher Français,

L’année 2012 s’achève. Une année pleine de changements, de difficultés, parfois de chocs. Mais également une année pleine de promesses car elle aura permis de poser les conditions d’un avenir meilleur.

Depuis plusieurs années, beaucoup d’entre vous souffrent de la crise et de la dégradation de la situation économique mondiale. Les conditions de vie se sont durcies, les plus faibles ont été les plus touchés, et les classes moyennes n’ont pas été épargnées. Quant à ceux qui nous ont gouvernés pendant près d’une décennie, ils n’ont jamais été en mesure d’apporter la moindre solution aux Français. Si tant est qu’ils aient réellement essayé d’en chercher une qui aille au-delà de leur propre confort…

C’est dans ce contexte que je me suis présenté à vous au printemps dernier. C’est dans ce contexte que vous m’avez élu face à la candidate du Front National vers laquelle le désespoir avait poussé nombre d’électeurs au premier tour.

A ceux-là, je veux dire que je les comprends. Personne ne peut leur en vouloir de s’être tournés vers un vote extrême. Ceux qui sont à blamer sont les responsables politiques qui les ont laissés s’enfoncer pendant tant et tant d’années dans la misère et la peur du lendemain.
A tous ces électeurs, je veux aussi dire que la réponse que vous attendez peut venir d’ailleurs que des extrêmes qui ne sont que le lieu de la haine, du mensonge et de la souffrance. Je veux vous dire que cette réponse, je vais vous l’apporter.

La confiance que 88% d’entre vous m’avez accordés m’a conduit à former un gouvernement d’union nationale. C’était pour moi la seule solution envisageable pour ne pas vous mentir et pour aller de l’avant. On ne sort pas d’une situation de crise quand on joue à 50 contre 50. On ne relève pas les défis qui se présentent à nous si on n’est pas capable de rassembler.

Sur ce terrain-là, nous avons réussi. Nous avons rassemblé les personnes qui, d’où qu’elles viennent, se sont mises d’accord sur une stratégie politique commune pour faire progresser la France et les Français. Aujourd’hui, beaucoup de Ministres socialistes – puisqu’ils ont remporté indiscutablement les élections législatives du mois de juin dernier – travaillent avec des Ministres du centre, avec des Ministres du centre-droit et de la droite, excepté de l’UMP puisque leur vision usée n’avait plus aucune crédibilité pour personne.

Ce travail, qui commence à porter ses fruits, sera long. Mais c’est un effort que nous devons tous faire ensemble si nous voulons rompre le cercle vicieux de la crise et profiter des vertus d’une croissance et d’une sérénité retrouvées.

La France doit montrer l’exemple dans un monde obscurci. Le printemps arabe de 2011 n’a pas tenu ses promesses, les mouvements des indignés se sont amplifiés et organisés en 2012, d’autres formes de réseaux de citoyens se créent à travers les frontières parce qu’ils n’ont plus confiance en leurs responsables politiques, parce qu’ils réclament d’autres solutions, d’autres perspectives, un partage des richesses différent et une démocratie plus effective…

C’est à cela que je veux répondre dès aujourd’hui et dans les années à venir.

C’est sur cet espoir que je vous souhaite à toutes et à tous mes meilleurs voeux pour l’année 2013.

Le Président de la République.

2 réflexions au sujet de « 31 décembre 2012 : les voeux du Président de la République »

  1. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!OVASSION!!!!!!!!!!!!! mais est-ce vraiment lui … qui a écrit ce discours ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s