Primaire PS : irresponsable Rebsamen, indigne Peillon.

Ca ne pouvait pas tenir comme ça. Les promesses d’une élection primaire sans accrocs, sans dérapages et sans agressivité pour mieux se retrouver autour du candidat élu ont volé en éclat.

La faute à quelques irresponsables, incapables de dignité jusqu’au bout. C’était apparemment trop demander.

Le premier à s’égarer s’appelle François Rebsamen. Le soutien de François Hollande a cru bon de fustiger l’expression « candidat du système » employée par Martine Aubry pour désigner son adversaire : « c’est elle qui aujourd’hui utilise une rhétorique semblable à celle de l’extrême-droite avec le ‘candidat du système’!
C’est inacceptable et cela doit cesser »
, publie-t-il dans un communiqué jeudi soir.
Le maire de Dijon ne se rend alors pas compte non seulement du ridicule mais surtout de l’irresponsabilité de ses propos, parfaits pour saborder l’esprit de la primaire organisée par son propre camp, parfaits pour donner du grain à moudre au Front National.

Le second à s’aventurer sur le mauvais terrain s’appelle Vincent Peillon. Il va même beaucoup plus loin, jusqu’à se perdre totalement dans le non-sens et accuser Martine Aubry d’avoir « le label Le Pen ». C’était hier soir sur BFMTV :

« Qu’est-ce que ça veut dire ‘le système’ ? Est-ce que les mots n’ont pas de sens ? Quand on emploie le mot ‘race’ ça n’a pas de sens? Quand on dit ‘youpin’ ça n’a pas de sens? Quand on dit ‘système’, qui parle comme ca ? Tout les mots ont un sens », s’emballe Peillon.

Ses paroles sont violentes et ambigues puisqu’il invoque des termes que Martine Aubry n’a bien sûr pas prononcés. Non, elle a simplement parlé de système. Tout mélanger, aller chercher ces mots-là, voir des choses qui n’existent pas, c’est, de la part de Vincent Peillon, un délire verbal indigne.

Est-ce que le débat socialiste a besoin de ça ? Non. Est-ce que le FN en a besoin ? Oui. Bravo Vincent Peillon, vous cumulez les labels « ridicule », « indigne » et « irresponsable ».

Une réflexion au sujet de « Primaire PS : irresponsable Rebsamen, indigne Peillon. »

  1. 18.« On est en finale! on est en finale! on est on est! on est en finale! » Quelle finale? Celle de « Aubry Hollande »… Ah! oui, celle de la France du Rugby… Bon sang mais c’est bien sûr! celle de la lutte… « Indignez vous! » ou la lutte finale! le livre de Stéphane Hessel aura mis une année et quelle impact planétaire. Il y a des principes essentiels dans notre démocratie auxquels nous ne pouvons pas renoncer. « Democracia real ya ! » que l’on dénomme mouvement des Indignés ou Mouvement 15-M est à l’origine de cet appel du 15 octobre dont on compte les soutiens des collectifs ATTAC, Anonymous, NoLesVotes et Juventud sin Futuro… mais aussi à cette « génération sans rémunération » qui s’était réunie le 12 Mars 2011 à Lisbonne autour d’une chanson du groupe Deolinda, une véritable « protest song » que je vous invite à écouter et à partager. Il n’y a pas de révolution sans chanson ni même sans participants. Quid de la jeunesse étudiante française? Tout juste bonne à se battre pour les retraites comme l’année passée. Tristesse!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s