Libye et diplomatie française : du temps des crises au temps des cerises

Ce jeudi soir, le Conseil de Sécurité de l’ONU a voté une résolution permettant une intervention en Libye.

Résolution, ONU, Conseil de Sécurité, intervention militaire… Tout cela nous rappelle bien des souvenirs d’une époque pas si lointaine – c’était en 2003 – où se discutait aux Nations Unies l’adoption d’une résolution permettant une intervention militaire en Irak.
Le 14 février 2003, la France disait « non » par la voix de son Ministre des Affaires Etrangères Dominique de Villepin. Le 20 mars, les Etats-Unis envahissaient l’Irak unilatéralement, avec l’appui du Royaume-Uni.

Huit ans plus tard, alors que le Conseil de Sécurité de l’ONU discute l’adoption d’une résolution pour intervenir en Libye, la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton déclare que les Etats-Unis n’interviendraient pas unilatéralement sans résolution de l’ONU.
En face, c’est la France qui fait le forcing pour obtenir cette intervention. Avec l’appui du Royaume-Uni.

Les situations ne sont certainement pas comparables, les contextes n’ont rien à voir et l’ennemi est autre.

Mais les temps ont changé, sans aucun doute.

En 2003, c’est la croyance en la négociation et en sa force diplomatique qui donnait à la France sa position anti-guerre. En 2011, c’est la volonté de reconquérir une aura internationale perdue qui l’amène à se positionner en première ligne d’une intervention en Libye. Après des mois d’errements de sa diplomatie, il lui fallait une opportunité pour retrouver de sa superbe internationale.

Avec un temps de retard dans le vent des révolutions des pays arabes, Nicolas Sarkozy se faufile dans la brêche : profiter du temps de crises internationales pour retrouver le temps des cerises diplomatiques.

Reste à savoir si cela sera suffisant pour réincarner une philosophie des relations internationales et redonner sa confiance en tout un corps diplomatique.

6 réflexions au sujet de « Libye et diplomatie française : du temps des crises au temps des cerises »

  1. Pourquoi cette précipitation soudaine de déposer une résolution auprès de l’ONU contre Mouammar Kadhafi, la France se dit maintenant prête à agir militairement en Libye la résolution ayant été voté par le Conseil de sécurité des Nations unies, j’ai le sentiment que cela cache quelque chose de pas très clair dans le style ‘’bavure militaire, un missile français tiré par erreur sur le palais de Mouammar Kadhafi tue le dictateur et tous les membres de sa famille’’ nous ne saurons ainsi jamais si Kadhafi a financé la campagne du clown Sarkozy. J’imagine justement notre clown national en train de briffer son état major pour une telle mission !!!

    • J’ai volontairement laissé de côté cette hypothèse. Je crois qu’il y a des raisons beaucoup plus profondes et stratégiques à cette position française qu’une sous-affaire de financement de campagne. Le terrain aurait été très dangereux pour Sarkozy s’il avait voulu s’engager dans une guerre pour faire taire Khadafi. D’ailleurs, qui peut imaginer qu’une zone d’exclusion aérienne et quelques frappes ciblées aurait permis de se débarrasser du leader libyen et de protéger un secret. Jeu dangereux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s