La Ferme Célérité

Ne vous dirigez pas précipitamment vers la rubrique « commentaires » pour me signaler une erreur dans le titre de ce billet, vous auriez tort, il n’y en a pas. Et je vais de ce pas m’en expliquer.

« La célérité est la « vitesse » de propagation d’une perturbation dans un milieu, sans déplacement de matière. Elle est propre à l’onde et ne dépend pas de son amplitude, mais des grandeurs physiques du milieu de propagation. » Cette définition – car, n’étant pas journaliste, je peux balancer mes sources – je l’ai trouvée ici (oui, je me suis aventuré assez loin) et sa construction s’avère proche de la perfection pour servir de base à mon propos.

Vendredi soir, j’ai donc tenté de regarder le premier prime de « La Ferme Célébrités en Afrique », largement annoncé par la promo XXL made in TF1 ces dernières semaines qui a étendu ses 4×3 jusque dans les méandres de La Défense (on ne vise plus seulement la ménagère chez TF1 ?). Et il semblerait que je n’ai pas été le seul à me « connecter à la ferme » comme dirait l’inépuisable mais épuisant Benjamin Castaldi puisque le programme a été suivi par 7 millions de cerveaux, soit 30,8 % de ceux qui étaient disponibles ce soir-là.

Mais ma tentative a connu l’échec, car je n’ai pas pu aller au bout. « La Ferme Célérité » a eu raison de moi.

J’en reviens à la première partie de la définition de la célérité, « vitesse de propagation d’une perturbation dans un milieu ». Ce segment est déjà bien fidèle à l’esprit de l’émission car, vendredi soir, le casting qui nous était offert constituait un véritable concentré de perturbations propagées. Je ne reviendrai même pas sur la connotation virologique du terme « propagation » (et merde, trop tard !), mais je ne pourrai cependant pas m’empêcher d’évoquer les microbes infiltrés dans la ferme qui se divisent entre stars déchues (David Charvet, Jeane Manson, Brigitte Nielsen, Francky Vincent, Aldo Maccione ressuscité pour l’occasion…), les inconnus au bataillon (pour moi en tout cas) (la sœur de Céline Dion, un boxeur, un styliste…) et autres parasites médiatiques (Greg le Millionnaire, Miss Paris, Mickaël Vendetta…). De quoi s’attendre à moultes conversations fascinantes dans la lancée d’une remarque de David Charvet sortie tellement vite qu’on n’avait même pas eu le temps de s’y préparer : « J’adore les animaux, je suis très heureux d’être là, en plus pour une bonne cause. Ma cause à moi, c’est M… Maud… Maud Fontanon« .

« Sans déplacement de matière« . Faut-il vraiment que je commente cette partie de la définition ? Nous parlons de matière grise, et effectivement elle n’est pas en mouvement.

Ce qui est intéressant dans la seconde partie de la définition de la célérité, c’est qu’on y apprend que celle-ci dépend « des grandeurs physiques du milieu de propagation », en gros de son environnement. Là, sur le papier, ça partait pas mal puisque, comme son nom l’indique, « La Ferme célébrités » s’est installée cette année en Afrique (« un beau pays », celle-là elle est de Jeane Manson), plus précisément dans la réserve de Zulu Nyala en Afrique du Sud, et on pouvait donc s’attendre à de belles images et de vastes paysages pour que toute cette propagation n’en soit que plus flamboyante. Mais non. Au lieu de cela, nous découvrons un environnement pas saisissant pour un sou au sein duquel deux girafes et trois crocodiles entourent une maison en bois sur fond de chants zoulous. Tourné en studio, avec des décors en carton-pâte, le chauffage à fond et une bonne ambiance sonore, c’était pareil (et moins cher). Comme dirait l’autre, « en voilà une émission qui valorise l’Afrique« .

Ceci dit, ces choix de mise en scène auront au moins deux avantages. L’effervescence des cerveaux sera très concentrée créant une sorte d’émulation propice à l’avènement de perles verbales en tous genres qui nourriront le zapping. Et puis, au moins, avec une ferme repliée sur elle-même, la propagation ne touchera pas l’Afrique. Il ne lui manquerait plus que ça.

3 réflexions au sujet de « La Ferme Célérité »

  1. Chouette billet l’ami !
    Il manque peut être une justification (« la »?) de ce type d’émission, un #livetwit sur twitter😉 Enfin pour la 1ère hein…
    On a vu, on a vécu, on a été vaincu, et on se contentera du zapping (oui, je l’ai fait en français parce qu’en latin, zapping, j’ai eu un doute).

  2. Ping : Tweets that mention La Ferme Célérité « Les Tentatives -- Topsy.com

  3. j’ai lu ter articles.Etant une ménagère de + de 50 ans, je n’ai pas reçu le courrier sur le fameux vaccin, si cher à nos impôts.je ne rentre pas dans la population à risque, trop âgée, proche d’une hypothétique retraite, donc le
    doute ne s’est pas emparé de moi, pas de bon , pas de vaccin ; mons fils de 20 ans a reçu L’ENVELOPPE, trop tard, fini la terrible pandémie.Etant donc une ménagère de
    + de 50 ans, ton article sur la ferme m’a interessé ; je ne suis pas trop au courant de la célérité, mais les cerveaux placés dans la ferme (au fait je pense aux décors et costumes du roi lion) donc dans un milieu appauvri , ennuyeux démontre l’étendue des dégâts, pour mon équilibre personnel et le bien être de mon cortex, je me contente de regarder le zapping et le petit journal . Heureusement,
    bientôt le rugby et ses mêlées etc… A bientôt dans tes articles, solange.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s