France 2 : la mise en scène ridicule du 20h pour le retour des héros des JO

Heureusement que nous sommes au mois d’août, en plein milieu des vacances, et qu’il y a donc un peu moins de monde que le reste de l’année devant sa télévision.

Enfin espérons-le, car c’est peu dire que le journal télévisé que nous a proposé France 2 ce lundi à 20h était navrant.

Une édition spéciale (il faudrait compter combien il y a d’éditions spéciales sur 365 éditions…) consacrée à quoi ? Aux médaillés français des JO bien sûr. Au début, on se dit que la partie « spéciale » durera une dizaine de minutes. Raté. Il aura fallu attendre 45 minutes pour passer au « reste de l’actualité » : incendies, Egypte, Syrie… tant de sujets qui auront mobilisé 7 minutes de diffusion de la chaîne.

Ce qui permet de revenir 8 minutes de plus avec l’équipe de France, portant le total à 53 minutes.

Aussi plaisants et importants pour le monde du sport puissent être les JO, est-ce le rôle du service public que de consacrer près de 90% (88,33% mais vous me permettrez d’arrondir) de son journal télévisé à cet événement terminé la veille ?

Et si encore ce n’était qu’une question de temps d’antenne…

GLORIFICATION DE L’EQUIPE DE FRANCE
Là, nous sommes sur la même ligne que lors de la quinzaine olympique et de son traitement par l’équipe de France TV Sport : les journalistes sont supporters. Là-dessus, lire l’article de Yannick Cochennec sur Slate.fr (en particulier le point 5). Je ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise chose, s’il faut s’en féliciter ou le regretter, mais dans un journal télévisé, c’est inapproprié. On pourrait à la rigueur le comprendre si on regardait Stade 2, là nous sommes en plein mélange des genres.
Marie Drucker, groupie des médaillés, est entourée par les athlètes français : on se congratule, on revoit les images de gloire et on fait la fête. L’esprit universaliste des Jeux Olympiques peut aller se rhabiller, l’heure est au patriotisme. Zéro distance, zéro critique, zéro information.
J’exagère, il y a bien eu des tentatives d’informer. Un exemple ? « Y a-t-il un profil type de médaillé olympique ? » : où l’on apprend qu’il a 25 ans en moyenne, qu’il y a presque autant de femmes que d’hommes et qu’ils viennent aussi bien du nord que du sud de la France…

UN JT SPONSORISÉ ?
Evidemment non, mais c’est toutefois l’impression qu’on a pu avoir pendant cette heure passée en direct de la boutique Adidas des Champs-Elysées. Les journalistes n’ont bien entendu pas prononcé le nom de la marque, parlant de « boutique » ou de « l’équipementier de l’équipe de France ». Mais le logo était omniprésent : sur les survêtements des athlètes, en arrière-plan de leurs interviews ou lors des plans tournés à l’extérieur pour dire que « oh il y a du monde dehors »… Tout ceci n’étant bien entendu pas flouté en direct.
Une heure de publicité gratuite pour l’équipementier sportif pendant le 20h de France 2, c’est toujours un plaisir de traiter avec le service public.

L’AUTO-CELEBRATION DE FRANCE TELEVISIONS
Nous avions les commentaires récurrents pendant la quinzaine des journalistes sportifs se félicitant des audiences records obtenues par la diffusion des JO, nous avions le patron des Sports, Daniel Bilalian, venant faire le bilan de ces Jeux exceptionnels pour France TV, nous avons donc eu le service après-vente assuré par la rédaction du 20h de France 2.
Exploitant jusqu’au bout du bout (et même au-delà donc) le filon olympique, la chaîne a poussé le bouchon jusqu’à faire des JO l’élément quasi unique de l’actualité de ce monde. Pour le devoir d’information, on repassera.

Félicitations à France Télévisions pour ces belles audiences. Mais attention à ne pas viser le seul nombre. Beaucoup de téléspectateurs vous ont alerté, notamment via les réseaux sociaux, sur la qualité de vos retransmissions et de vos commentaires. Hier soir, c’est la qualité et la crédibilité de l’information de France 2 qui en ont pris un sacré coup.

About these ads

7 réflexions au sujet de « France 2 : la mise en scène ridicule du 20h pour le retour des héros des JO »

  1. Article irréprochable nous sommes bien d’accord !

    C’est d’ailleurs pour çà qu’hier soir j’ai zappé très rapidement ailleurs, d’une gavé par les J.O depuis des semaines, de deux par cet exagération de l’info J.O hier soir ! L’info on l’a eu tous les jours pour les J.O pas besoin de nous faire 1 h de plus !

    Par ailleurs France 2 a prouvé qu’ils étaient capable depuis des semaines de finir les J.O à nouveau à 20h30 juste parce que J.O
    A parier que dès ce soir on va se recoltiner les JT de 45 min et pas 30min

  2. eternels francais insatisfaits ou peut etre juste cons….ca fait des années que le JT ne sert qu’a montrer crises , guerres et magouilles politiques ! pour une fois que l’on montre une heure de sport,qui plus est, pour célébrer la belle campagne tricolore, on ne trouve rien de mieux que de se plaindre !! dépitant !
    si vraiment vous voulez de la tristesse, de la souffrance ou tout simplement de l’info incendies, attentats, etc….., connectez vous sur LCI, elle sert a ca.

    • Merci pour le « cons »…

      Par ailleurs, j’ai moi-même vibré pendant les JO et suivi la plupart des sports et des performances. Simplement, le JT de France 2 hier soir n’était pas dans son rôle. Rien de plus, rien de moins.

  3. Une fois tous les quatre ans, ça ne fait pas de mal, moi je dis ! Ca fait du bien, oui, de souffler un peu, de revivre certains grands moments, de découvrir certains grands athlètes, bref, de se détendre, le temps d’un journal, et aux cotés de sportifs, de grands sportifs, de modestes sportifs, bref des sportifs qui ont fait l’actualité, qu’on le veuille, ou non, de ces quinze derniers jours. Un tel journal, pardon une telle édition spéciale, par ailleurs rythmée, dynamique, une fois de temps en temps, pourquoi pas. Quant à la Syrie, à l’Egypte, ou tout simplement au « reste de l’actualité » ? Un prétexte ! France 2 s’est, à de nombreuses reprises, distinguées pour ses reportages, et pour son traitement de l’information. Un nom, rien qu’un nom ? Gilles Jacquier. Souvenez-vous, aussi, de l’édition spéciale et de David Pujadas, « en direct de Tunis », trois jours après la chute de Ben Ali… Un grand moment. Souvenez-vous, aussi, de la couverture de la présidentielle. Souvenez-vous, aussi, de Charles Enderlin au Caire, souvenez-vous, aussi d’Alain de Chalvron à Tokyo… Bref, les critiques que vous formulez sont, à mes yeux, loin d’être nécessaires ^^

    • D’accord avec la 2ème partie de votre propos, d’ailleurs il ne s’agit pas là de reprocher à France 2 son traitement « habituel » de la politique étrangère, ce n’est pas l’objet de billet.
      Mais si le sport fait du bien, si les résultats des athlètes français font plaisir et que l’on veut les célébrer, alors dédions-leur une émission spéciale, pas un journal télévisé.

  4. C’est aussi (surtout ?) un hold-up de plus de la P M E Drucker sur l’information (en mode Léon Zitrone) … et la redevance !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s